La fripe vue par… Roxane

loutre... 025J’adoreeee la fripe, pas toi ? Si c’est le cas, va falloir que je te parle d’une nana. Roxane. Cette fille-là, elle chine à tour de bras. Résultat ? Elle ouvre son dressing pour nous les girls (and boys). Dans son dressing : lunettes vintage (dès 20 euros), colliers retro tout beaux (à partir de 12 euros), chaussures et autres pièces rapportées en très bon état. Pas de blabla, j’ai testé : promis juré ! D’ailleurs je ne me lasse pas de ma montre gousset.

Roxane, qui es-tu  ?

Roxane, une bordelaise de 23 ans, prof d’arts appliqués, passionnée d’art, je fais de la peinture, d’ailleurs mes toiles sont visibles en ligne sur « sebetrox »

Peux-tu nous résumer en quelques mots le concept de ton blog ?

A la base, je suis une passionnée de la fripe, des objets anciens et des curiosités en tout genre. Je fais ça depuis des années, j’ai été dans les friperies dans toute l’Europe, puis un jour, j’ai accumulé tellement de choses que j’ai trouvé le concept de les revendre sur internet assez intéressant, surtout que cela me permet de continuer à chiner sans exploser mon budget.

L’idée était aussi de faire profiter les autres de mes petites trouvailles.  J’en suis contente, car cela marche assez bien et je m’investis beaucoup.

Comment t’es venue l’idée de mettre en ligne ce blog ?

ledressingderoxaneMa soeur bosse dans une start-up, elle est dans la communication et est très au fait de ce qui se passe sur le web, elle m’a mis rapidement sur le coup pour que je puisse adapter mon concept au principe du vide dressing en ligne.

Ecumes-tu régulièrement les friperies ?

Je fais le tour des friperies depuis l’âge de 15 ans mais également des brocantes, des dépôts-vente…  Je collectionne les appareils polaroids, les objets et meubles des 70’s et 80’s.

Mon goût pour la chine, je l’ai hérité de ma mère, elle est décoratrice, passionnée des objets anciens. Mon mec aussi est passionné de ça ; du coup on sillonne la France à la recherche d’objets insolites et de fringues cool. Je fais ça tous les week-end, c’est devenu une seconde nature.

Quelle est la plus belle pièce que tu aies dénichée ?

Berlin et Co 011Chaque pièce que je trouve est unique, mais certaines sont de vraies perles, comme par exemple un manteau des années 70 en peau de mouton retournée que je n’ai pas quitté l’hiver dernier, mais aussi une jupe en cuir qui me va comme un gant, comme si elle était faite sur mesure pour moi.

J’ai une anecdote !  J’ai trouvé un petit sac brodé rétro, dans lequel il y avait un tout petit porte monnaie en cuir blanc oublié par sa propriétaire d’origine. Il contenait une petite pièce de monnaie allemande (mes origines) à la date de ma naissance.

Aurais-tu une adresse de friperie incontournable à nous livrer ? A Bordeaux ?

A Bordeaux il n’y a pas grand chose malheureusement, à part le « Centre Ville » rue du parlement et « chez Maxime » Place Pay Berland, y a aussi steak fripes rue du Mirail. Sinon, il y a Toulouse et ses friperies près du Capitole, mais aussi Barcelone, Budapest et Berlin bien sûr, la capitale incontournable de la fripe !

Un conseil à donner aux novices de la fripe ? Quand on rentre dans une friperie, quels sont les 2-3 gestes qui sauvent ?

Tu veux de bons tuyaux ? Regarder dans les sacs s’il y a l’étiquette « Made in China », c’est pas bon ! Made in France, Italy ou Germany, c’est un gage d’authenticité et de bonne qualité.

Savoir faire la différence entre le cuir et le simili, en regardant au niveau des coutures. Généralement sur les bords, le simili se décolle.

Prendre le temps de bien regarder les lunettes, le fait qu’elles soient lourdes est bon signe. Le numéro inscrit sur le côté peut indiquer l’année du modèle.

N’hésitez pas à regarder les vêtements au jour, qu’il n’y ait pas de tâches, de traces sous les aisselles. Vérifier qu’il ne manque pas de boutons. Prendre l’habitude de regarder les étiquettes, pour ne pas passer à côté des vêtements de marque, certaines marques inconnues aujourd’hui sont des véritables perles de l’époque !
Pour finir, pas la peine de retourner toute la friperie, se laisser guider par les couleurs et les motifs qui vous tapent à l’oeil.

Eh bien merci Roxane pour ces quelques conseils plus qu’avisés. Me voilà prête pour faire des emplettes. Des volontaires pour m’accompagner ?

Si vous voulez acheter de la fripe sans vous déplacer, n’hésitez pas à rendre visite à cette chère Roxane, nom d’une fripe. Allez hop on clique sur le dressing de roxane

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réponses à “La fripe vue par… Roxane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s