Miam miam… merci Edouard

M m’appelle. Tu ne connais pas la nouvelle. La pièce « Miam miam » est toujours à l’affiche. Tu viens ou pas ? De toute façon je m’y rendrai avec ou sans toi.

Me voilà cherchant à tout prix deux places bradées. Direction billetreduc, mon site de prédilection (non, non je ne suis pas sponsorisée, mais je vais y songer…)

Un clic et hop c’est magique. Le spectacle du grand oracle – Edouard Baer –  au théâtre Marigny (oh oui !)  Moi qui n’ai jamais mis les pieds dans cette salle ô combien visitée ; sans hésitation, je réserve deux places en promotion (15 euros par tête c’est chouette).

Le jour J me voilà au lieu-dit. 21 heures, 2ème étage, une charmante hôtesse nous conduit. La demoiselle nous installe mais attention ça va faire mal : « vous avez prévu quelques chose pour nous ? « , elle nous dit. M, embarassée, sort de sa poche un peu de monnaie. (euh… dit comme ça on ne rechigne pas)

Rideaux ! 15 euros la place ? C’était trop beau ! Nous voici derrière un spot, forcées de se pencher pour voir les comédiens s’agiter. Opération contorsions. Nous nous sommes recroquevillées une bonne partie de la soirée. Mais passons ; revenons à nos moutons.

« Miam miam »… Deux hommes, une femme… de chambre. Un classique vous me direz ! Eh bien non voyons ! Edouard est une star. Et le commun pour lui c’est pas bien. C’est pourquoi il ne lésine pas et nous offre sur un plateau d’argent « un tas » de personnages truculents.

Lui, comédien moyen, va jouer au vilain (crapule !)  Chanteur serveur, client pas content, Papinou (le copain cochon) ; tous vont y passer, joyeusement bernés. Musique maestro !  Le maître chanteur orchestre les opérations. Pour renflouer les caisses, il va falloir se bouger les fesses et transformer cette malheureuse salle de théâtre désertée en restaurant « olé olé ». Chef, la recette ? Un soupçon de dérision, une pincée d’absurdité et… Résultat ? On a faim. Pas vous, hein ?

Toi, le dandy converti, la folle groupie ou le mec tout gentil ; passe commande et rends toi « z »y au théâtre Marigny. Tu verras tu seras bien servi. Du coq à l’âne tu pourras déguster, sans modération, une pièce aux petits oignons.

Théâtre Marigny, 1 Avenue de Marigny, 8ème arrdt (Champs Elysées Clémenceau, Franklin Roosevelt)

Miam miam de et avec Edouard Baer jusqu’au 10 mars 2010, reprise au mois de septembre 2010

prix pratiqués ? dès 15 euros

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réponses à “Miam miam… merci Edouard

  1. Et M, à l’issue de la soirée – en dépit de son dos totalement vrillé–, confirme qu’elle a grave kiffé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s