Bonjour bonjour belle hirondelle

Coucou ! Toi qui passe par là. Je t’en prie petit, installe-toi je vais te présenter quelqu’un de bien…

Qui es-tu ? âge, profession, passion ?

Je m’appelle Pauline d’Arfeuille, j’ai 23 ans, et je vis à Paris depuis 3 ans. Comme je me plais à me le répéter, j’ai pas vraiment de métier, plutôt des passions qui me font gagner des sous… Plutôt cool non ?!  Je me suis lancée il y a 6 mois dans un commerce de fripes (et non, pas de frites, mais la tête des gens qui croient entendre ça vaut franchement le coup…)

En parallèle j’ai monté un blog il y a un an pour me faire plaisir car j’adore dessiner depuis toujours, sans imaginer l’impact que ça pourrait avoir sur ma vie. Je venais de découvrir Pénélope Bagieu et je ne cacherai à personne qu’elle m’a beaucoup inspirée. Et puis il y a eu opportunités sur concours de circonstances, et aujourd’hui je suis payée pour faire des dessins!! (Attendez je me relis, parce que je n’arrive toujours pas à le croire.)

Dans ton blog BD « de la joie ici aussi » tu nous livres quelques anecdotes rigolotes, c’est du vécu ou du « cousu » ?

C’est du 99% vécu! De temps en temps j’exagère un propos, une situation, je regroupe plusieurs anecdotes en une, j’en raconte une que j’ai vécu il y a longtemps, ou je change la façon dont j’étais habillée (!), et il m’arrive de récupérer une scène que j’ai vue, mais elles sont garanties authentiques…

Tu dessines depuis longtemps ? tu as fait une école non ?

J’ai vu un jour une interview de Margaux Motin et je me suis appropriée ce qu’elle y avait dit, qu’elle avait sans doute entendu ailleurs: « Tous les enfants dessinent, il y en a juste qui ne se sont jamais arrêtés. » J’ai toujours dessiné des histoires de princesses, une fois dans ma bulle j’étais autiste, je passais des heures sur mon bureau en oubliant la réalité.

Ou bien je regardais mon père qui dessine super bien. Je voulais faire une école d’art mais j’avais des facilités à l’école alors on m’a convaincue de faire des études plus « prestigieuses »: archi. J’y suis allée un peu en trainant des pieds jusqu’au diplôme en septembre dernier et puis j’ai tourné la page.

à côté de « ça », tu fais quoi ? tu vends des fripes, je crois ?

Tout à fait ! Je déballe depuis 6 mois les week end dans les salons et les marchés en attendant d’avoir assez de sous pour m’offrir la boutique de mes rêves… et le luxe de ne plus être dans le froid ! Ca vient doucement mais surement (pour le froid, en tout cas). 

tu t’habilles de la tête aux pieds de fripes chinées ? Pourquoi ce choix ?

Que des fripes! Enfin sauf quelques basiques, T-Shirts, jeans, en soldes evidemment, et bien sûr les sous-vêtements (quoique… je ne crache pas sur un petit ensemble vichy rétro, la lessive ça lave je crois. Crâdo, dégueu !)

Au départ parce que mon père (toujours lui !) m’emmenait dans les brocantes et autres Emmaüs, et que j’aimais repartir avec quelque chose. Puis des raisons économiques s’y sont ajoutées. Mais mon look n’était pas franchement délirant. Enfin, je me suis mise (assez tard, vers 17-18ans) à étudier la mode, à m’intéresser aux magazines, aux défilés, aux tendances. Aujourd’hui c’est une vraie passion, et le défi que constitue le fait de dénicher sans rien prévoir une pièce mode et unique pour trois francs six sous m’exalte totalement. 

Je suis comme une collectioneuse compulsive, accro aux objets. Il m’arrive d’acheter quelque chose juste parce que l’idée de le laisser là à un tel prix m’est insupportable. Je sais que je ne le mettrai sans doute pas mais je ne supporte pas de savoir que quelqu’un d’autre va le prendre sans l’apprecier à sa juste valeur. Quoi ? Moi, folle ? Bon, je l’admets, tout ça n’est sans doute pas sans rapport avec mon envie de boutique…

2-3 conseils à nos amis qui n’ont pas pour habitude d’écumer les friperies ? Comment fais-tu pour dénicher la perle rare voire phare ?

-Je ne prévois rien! Si je cherche quelque chose de précis, je ne le trouve pas toujours et je focalise, je ne regarde pas ailleurs et je suis déçue. 

-Après, si j’entre l’esprit libre, je fais un premier tour, pour regarder les imprimés ou les couleurs. S’il y a quelque chose d’exceptionnel, ça saute aux yeux. 

-Je ne cherche pas en pensant à ce qui est à la mode, c’est plutôt ce que je vais trouver que je vais adapter à la mode… 

-J’essaye toujours. Les fringues en général, les fripes en particulier. 

-Si c’est daté, kitsch, rock’n roll et décalé je prends, si c’est classique, romantique, glamour et féminin aussi. Et si je peux mixer les deux, banco !

-J’essaye de rester lucide et de sortir les pièces du contexte. Les chaussures blanches par exemple, pour moi, ça fait toujours cheap. Je regarde aussi l’étiquette, on peut trouver des supers marques, ou au contraire s’aperçevoir que ça vient d’un C&A, d’un Jennyfer, d’un Carrefour ou d’un chinois à Châtelet qu’on pourrait presque avoir neuf au même prix. (Enseignes qui soit-dit-en-passant peuvent cacher quelques bons basiques complémentaires, avec modération).

-Et je suis trés psychorigide sur les prix. Bon, d’accord, radine. Je ne transige pas. Je me fixe un budget max de 5e par pièce. Enfin sauf si elle est merveilleuse… et puis comme la dernière fois j’ai rien acheté ça compte pas…😉

-Tiens, ça aussi: J’essaie de toujours repartir avec quelque chose, un cadeau pour le prix d’un café (ou d’un chocolat), ça fait tellement de bien au moral !

On peut te trouver où ? Dis-nous tout !

Vous pouvez trouver mes petites BD sur mon blog yadlajoieici.unblog.fr (ça marche aussi en tapant De la joie ici aussi ou Pauline d’Arfeuille sur Google), et trouver ma face de fripière sur les brocantes parisiennes (toutes les dates sont mises à jour sur le blog dans la rubrique Déballages vintage).

Sinon vous me croiserez à coup sur au détour d’un Guerrisol, la tête dans les bacs à pull/jean/poussière…

Que vends-tu en ce moment ? Une fringue dans le vent pour cet été et plus si affinités ?

Dans la rue je vends des vêtements dans les tendances de saison mais plutôt en quantité, comme des séries (si les portants sont dépareillés ça fait vite vide-grenier), et je ne peux pas prendre beaucoup de risques au niveau du choix. Je propose les grands classiques-fripes à petits prix: Robes 70’s, 80’s, chemisiers liberty, chemises à carreaux, chemises et blousons en jean, shorts en cuir, jupes crayon…
Dans une hypothétique boutique… Allez, crânons un peu et disons dans ma future boutique je souhaiterais que le choix soit plus sophistiqué et plus pointu, vraiment dans les tendances mais en garanti vintage. Que les pièces soient fortes et toutes différentes. Que chaque collection fasse oublier l’aspect seconde main, pour qu’il ne reste que la qualité et le style d’une époque. Du prêt-à-porter, mais recyclé plutôt que fabriqué en Chine finalement.

Une fringue dans le vent ? Si j’ouvrais aujourd’hui, ça serait pour y mettre par exemple, des tops nude en dentelles de grand-mère, des bodys en lycra 80’s, des combinaisons de mécano, des chemises à épaulettes, des robes pied-de-poule, des jeans taille haute… Tout ce que nos mecs detestent quoi…😉 Du fun !

Alors, toi qui ne la connaissais pas. Tu en penses quoi ? Elle est sympa tu ne trouves pas. Eh puis, entre toi et moi, elle a du talent cette fille-là.

Retrouvez cette chouette nana – Pauline – ici bas  yadlajoieici

Et toi qui doute encore de son talent, c’est pourtant évident, non ? Merci Pauline pour ce petit cadeau trop beau😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réponses à “Bonjour bonjour belle hirondelle

  1. Pingback: Y'a d'la joie ici aussi! » Re-blonde·

  2. Elle a du talent et est très sympa, c’est clair !
    J’ai hâte de venir à mon tour faire la radine dans sa boutique à elle ! ^^
    Et merci Soso pour l’interview🙂

  3. Moi je trouve qu’elle a l’air cool!😉 Merci Soso pour tous ces compliments et ces encouragements. C’était du plaisir. A trés bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s