Nono dans les bras de… Sacha ?

Un samedi soir sur la terre on se tâte à prendre un verre ou… pour changer, se poser dans une salle climatisée (leger).

Septembre, la rentrée et au programme : un tas de pièces et autres spectacles phares. En tête d’affiche : des stars, des gens qui ont séduit par leur talent (leger).

Passons… j’ai l’occasion d’assister à prix mini à une représentation pas bidon. Explications ? Le metteur en scène -Michel Fau – s’est inspiré de l’artiste souvent décrié mais jamais égalé ; Sacha Guitry (eh oui). Quel dure labeur pour l’auteur ; s’attaquer à un homme de cette stature c’est aimer le goût de l’aventure.

Passons… Direction le théâtre de la Madeleine. La cloche « tinte » et on se précipite vite toutes les 3 (M, MJ et moi). 

Le silence s’impose ; nous nous penchons et observons… Le rideau se lève et nous voilà nez à nez avec un « sombre » monsieur – Michel Fau – qui, bouche ouverte, mèche au vent, parle, parle sans nous lasser pour autant. Tour à tour, d’autres se mêlent au jeu : valet, maîtresse, grue et autres. Tous s’agitent, s’excitent tandis que ce même homme à la voix qui résonne sème le vent. Bientôt la tempête (ma pauvre Lucette) ?

Te voilà perdu toi qui lit tout ça. Tu te dis mais c’est quoi le pitch ? C’est quoi la belle affaire ? « Nono » !

Campée par Julie Depardieu (herself) Nono cligne des yeux et voilà que deux hommes, amis de surcroît, s’en donnent à coeur joie. Toux deux n’y voit que du feu ; ils n’ont pas compris que cette gamine-là ils ne l’auront que dans leur lit…

Je vous laisse cliquer et réserver votre place pour en savoir plus que ce petit laïus.

Je m’adresse à toi là qui te tâte « ira, ira pas ». Stop. Arrête-moi ça ! Au lieu de rester planté là dans ton canapé à zapper et regarder cette foutue télé. Rendez-vous là-bas !

Le spectacle terminé, tu verras, tu en redemanderas. Tu te surprendras à parler de Sacha (Guitry) et tu te diras que cet homme-là il n’a pas fini de faire parler (de lui).

Je suis sortie de là emballée avec en tête ce même refrain « ça s’en va et ça revient et ça ne fait pas de nous de sombres crétins  » !

Nono au Théâtre de la Madeleine, 19 rue de Surene, 8 ème arrdt (Madeleine)

Clique clique et vite la pièce se joue jusqu’au 31 décembre : Nono

Crédits photo Pierre & Gilles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s