Playlist du mois à moi #11

Musique les amis ! Eh oui. Ça fait longtemps qu’on s’est pas percé les tympans. Enfin on se comprend. Alors la playlist du mois à moi elle est là !

alineOn commence avec Aline. J’ai tellement crié… Oui facile je sais. Certains pensent, d’autres boivent et puis dansent. C’est un peu mon cas je crois. Enfin juste un peu. Assez pour me laisser porter par cette voix-là. C’est Etienne non ? Même pas. Mais c’est qui dis-moi ? Aline.  Mauvais garçon, non. Un mec qui en a plein la tête. Des chansons et pas n’importe quoi. « Zy va » ! Devant sa glace il s’est entraîné, avant de se lancer pieds joints dans l’arène ! Bang !

Aline – Je bois et puis je danse

Restons dans le retro. Trop bon trop beau. David Bowie est encore de la partie. Un titre a fait le tour du web. Au moins. Au début j’étais pas fan hein. Le clip me grisait un peu. Un peu trop « spleen euh ». Ok je sais c’est du Bowie c’est pas Candy. Comparaison douteuse, foireuse. Passons. Et puis j’ai ré-écouté son titre, sans le clip cette fois. Merci P bien tenté.  Et là… Je suis partie avec toi Bowie. J’ai compris.  » Where are we now ?  » Pas de réponse à te donner. Désolée. Je réfléchis un peu beaucoup (c’est fou). Et j’en suis au même point. Ni plus ni moins. Et là. Tu sors de ton chapeau la phrase qu’il faut « As long as there’s me, as long as there’s you ». Beau numéro !

David Bowie – Where are we now

Un artiste français à suivre de très près : Fauve. Mélancolie tu es là suis-moi. C’est un peu ça. Je me vois bien dans une caisse. Je ne conduis pas donc pas au volant rassure-toi. Mais à côté, pas loin. A regarder le paysage filer et le ciel changer… de couleur. Même pas peur ! Et ce petit refrain musical… pas banal ! Parler à l’envers, raconter des histoires sans queue ni tête… Oui oui ça m’arrive aussi à moi. Pas toi ?

Fauve – Kané

Un dernier titre dans la playlist : viol. Non je déconne pas. Merci A. Au début j’ai limite flippé non je ne veux pas écouter ça. Mais c’est vraiment n’importe quoi. Et puis voilà. Je vous en parle ici. Je l’ai écouté souvent. Le matin, le midi, le soir, bref un peu tout le temps. La rythmique a pris le dessus. J’ai lutté mais j’ai perdu. Et je me retrouve avec cet air omniprésent. Un peu flippant. Sinon écoutez vous verrez, ça ne laisse pas indifférent. Vlan !

Gesaffelstein – Viol

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s