Ron Mueck à la Fondation Cartier

Une exposition à ne pas louper : Ron Mueck à la Fondation Cartier. Mais faites vite c’est bientôt terminé. Tentez les nocturnes le mardi c’est plus calme, plus facile de circuler sans être bousculé.
Mardi dernier j’y suis donc allée. Et franchement j’ai a-do-ré. Quelle précision ! Des personnages plus vrais que nature modelés au millimètre près. Un sacré illusionniste cet artiste. Explications.

ron-mueckPas même entrée et vlan me voilà scotchée. « Couple under an umbrella ». Un homme, une femme, la soixantaine passée, l’homme est étendu, la tête à demi posée sur les genoux de sa femme, la main agrippée à son bras. Un parapluie les abrite du soleil. On les imagine sur le sable. On devine une réelle intimité. Une profonde affection aussi. Et pourtant rien ne se lit dans leur regard. Figé. Saisi par le temps sûrement. Et puis ils sont grands. On se sent tout petits devant. Ils sont vrais ? Ils vont bouger ? Troublants de vérité.

drift ron mueck

Une autre sculpture à regarder de plus près : « Drift ». Présentée sur un mur, avec un éclairage particulier, on ne peut que méditer. Pourquoi cet homme à la silhouette si petite est-il cloué sur son matelas pneumatique ? Profite-t-il du soleil, lunettes noires délicatement posées sur son nez ? Ou nous nargue-t-il du haut de son oisiveté ? On ne le saura jamais. Et c’est ce qui me plaît.
Enigmatiques, éminemment saisissants tous ces gens. Ron Mueck nous propose un univers, son univers, mystérieux, invisible pour les yeux. A nous de percevoir l’histoire…

Il y a peu de sculptures c’est vrai. Mais un film très complet de Gautier Deblonde « Still life ». C’est un documentaire tourné dans l’atelier de Ron Mueck. On le voit réaliser avec minutie et concentration ses trois dernières sculptures. On l’observe avec attention et l’on voit évoluer ses projets. Une belle leçon d’humilité.

Et une belle invitation à rêver… Vous allez vous émerveiller, de ce poil saisissant, de cette pupille écarquillée, de cette main crispée, vous allez comme un enfant apprécier le spectacle bluffant. Et comme un grand prendre la mesure de toutes ces figures…

Prolongations jusqu’au 27 octobre
261 boulevard Raspail, (métro Raspail) Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 11h à 20h, nocturne le mardi jusqu’à 22h
Plein tarif 9,50 euros, tarif réduit 6,50 euros

3 réponses à “Ron Mueck à la Fondation Cartier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s