Week-end dans Le Perche

Allez les ponts de novembre arrivent ! On se met sur les starting-blocks. Pour fuir Paris et son brouhaha n’est-ce pas ^^
Voilà quelques mois (déjà) je suis partie dans le Perche.
carte normandieJe vous vois interloqués (certains). C’est où ? Dis-nous ! C’est dans l’Orne. Cartographie à l’appui. Merci Wiki !
Voilà vous situez. Alors on a loué une voiture et en route pour l’aventure ! Là-bas. Wouah. C’est calme. Les gens prennent leur temps. Dis-moi P on fout quoi à Paris pardi ?
Alors au programme : des déjeuners et dîner gargantuesques ! Non je ne pense pas qu’à manger (un peu j’avoue pas vous ?), des promenades champêtres et des haltes inopinées. Oui je me dois de vous expliquer. Pas même arrivés au Moulin de Villeray. Que le voyant rouge se met à clignoter. Je vous passe les détails pratiques. Epique. Après de multiples appels une remorqueuse vient récupérer tuture et nous, on attend le taxi. Oui on va passer par Le Mans récupérer chez Avis Budget une autre auto. Parenthèse fermée.
Moulin de Villeray, Rte de Remalard, 61110 Condeau

moulin villeraycrédit photo : FonkyP

Passons.
De retour dans Le Perche on a profité les jours restant du beau temps. On a bien mangé.

De bonnes adresses à partager : la dinette gourmande à Bellême. Service impeccable. Cadre appréciable. Et plats remarquables. Un sans-faute. Une petite alerte. Si ton appétit est riquiqui, ne prend pas le menu. Entrée (terrine, rillettes), trou normand inspiration maison (cidre et glace à la pomme), mijoté de bœuf aux olives, plateau de 3 fromages normands (évidemment) et dessert pour terminer. J’ai bien (trop) mangé. Et le prix ? 23 euros. Oui c’est pas comme à Paris.
infos pratiques : Place du Général Leclerc, 61130 Bellême

cabillaud beurre blanc

Autre resto à tester : les pieds dans l’eau. Oh que c’est beau. On est arrivé. On est venu de la part d’un habitué. Je vous dirai plus tard qui c’est. On n’a pas réservé. Mince c’est complet. Oh une table s’est libérée. On s’assied. On va commander. On a faim tiens. Ambiance conviviale, familiale. On nous précise les mets, les vins s’il vous plaît. Un menu pour moi. Non je n’ai pas froid aux yeux. Ils sont plus gros que mon ventre. Alors je risque quoi ? 28 euros. Un homard entier en entrée. Un cabillaud sauce au beurre blanc avec légumes du jardin. Malin. Et un dessert pour terminer. Vous remarquerez je ne précise jamais ce que c’est. Oui je ne suis pas très sucrée. Du coup je me souviens peu (voire pas) de ça. Verdict ? 10 sur 10. Un repas fin pour titiller le palais des gourmets. Un déjeuner de grande qualité à petit prix. On y retourne P ? Et dehors, quelle vue ! Gros plan sur un étang. On inspire, on expire. Elle est pas belle la vie ? Oh oui !
infos pratiques : 28 Chemin de la Folle Entreprise, 61400 Saint-langis-les-mortagne

etang Saint-langis-les-mortagne

Alors je vous parlais d’un habitué. Il s’agit du monsieur (Philippe je crois) qui tient la vie en rouge. Des petites tables en terrasse pour grignoter et trinquer. A l’intérieur, quelle chaleur. Philippe nous conseille, nous explique. Il nous fait découvrir sa boutique. On est repartis ravis avec du cidre et du fromage (chèvre et pecorino au poivre). On a mangé toussa une fois sur Paris. Oh oui. Dommage que ce soit si loin. J’y retournerai bien un soir pour noyer le cafard.
infos pratiques : 31 rue Sainte Croix, 61400 Mortagne au Perche

chapelle montligeoncrédit photo : FonkyP

Je vous rassure (à moitié) on n’a pas fait que manger. On s’est promené aussi. Eh oui. On a même tenté une randonnée pédestre. La Chapelle Montligeon – la chute de Beillard. Je vous vois circonspects. Eh beh. Oui les zamis. Enfin rassurez-vous. Niveau facile (vert). 1h30 de marche. Pas de quoi s’affoler !

Et quel chemin emprunter ? Y a des balises tout du long, mais surtout il faut passer à l’office du tourisme. Pour un euro on récupère une carte, un plan pour aller crapahuter dans la forêt. Chouette ballade. On a croisé des ânes, des vaches, des moutons. On a longé un cours d’eau et là… émoi. Une cascade : la chute de Beillard.

Pour résumer. Dans le Perche tu iras te sustenter, te promener et respirer ! Oui parce qu’ à Paris on suffoque un peu dis.

Publicités

2 réponses à “Week-end dans Le Perche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s