Playlist du mois à moi #27

Christine (and the Queens) bravo. Un bel album que voilà après un EP bien pensé. C’est en boucle que j’ai écouté. Et là. Même constat. Je ne m’en lasse pas. Une sacrée voix bien posée. Et un son electro en fond qui donne envie de danser. Et quelles inspirations ! Dans son EP elle avait interprété à sa façon Photo Souvenirs de William Sheller.
Et là place à Christophe avec Paradis Perdus. Beaux choix. Elle réussit même à me faire oublier la version originale. De la balle.
Christine bravo. J’ai hâte de te voir sur scène. Entourée de tes danseurs. Tu vas faire un malheur. Je suis juste un peu ennuyée. Maintenant tout le monde te connaît. Et en boucle tu vas passer. A la radio. A la télé. (qui sait). Mais crois-moi je résisterai ! Encore et encore je t’écouterai.

Ok trop c’est trop. A un moment faut lâcher. Tourner la page. Passer à autre chose. Cela s’impose. NON. A quoi bon ? J’ai tôt fait de prendre de la distance que voilà que ça recommence ! Pouce levé Sébastien Tellier. Tu arrives encore à m’étonner. J’ai aimé Love. Mais aussi Comment revoir Oursinet. Je vois tous ces spécialistes anarchistes s’insurger. Non mais. Tellier c’est démodé. Eh eh les cocos. Pas vraiment ! Il revient. Avec de beaux refrains. Nostalgie. Je dis oui. Moi aussi j’aimerais renouer avec le passé. Ce passé où la vie c’était une boîte de chocolat n’est-ce pas. Allez Sebi ! Poursuis.

Tu te souviens. Ce morceau –Early morning -. Je t’en avais parlé. Eh bien le groupe parisien –Isaac Delusion– revient. 12 titres. Des pépites. On a envie de chantonner. De trotter. Le cœur léger. Ça sent l’été. Le sable, la mer, le soleil pourquoi pas. Ambiance electro. Ça monte ça descend. Avec de la mélancolie dedans. Mais attention pas celle qui te fait sombrer dans le spleen. La mélancolie euphorie. Celle qui te fait planer, rêver, songer aux vacances de cet été. Non je ne suis pas obsédée.
Bonne écoute les zamis.

Ce soir je m’en vais au Stade de France mater de près, de loin. Tiens. Les Rolling Stones. Joie. Mick, Keith, Charlie, Ronnie. Je serai là les gars. 50 ans de carrière ça se fête ! Chouette. Ok on sera 75 000. Pas très intime. Mais j’m’en moque. Toc. Je vais kiffer. Je vais danser, chanter. Je vais crier. Non mais. I Can’t get no SATISFACTION. Toi-même tu sais. Tu aurais tout donné. Mythique. A très vite ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s