Week-end à Ostende

plage-ostende-credits-photo-fonkypcrédit photo fonkyp

OK il fait froid. Gla gla gla !

Mais c’est pas une raison pour rester cloitré à la maison. Fuis ton quotidien le temps d’un week-end pour te faire du bien !

En panne d’inspiration ? Direction Ostende voyons 🙂

La spécialité culinaire. Je ne t’apprends rien ce sont les moules. Et quelles moules ! Elles sont plutôt charnues ; je te défie de finir ton plat. Une adresse à tester pour ton repas !

De Mosselbeurs. Dwarsstraat 10, 8400 Oostende

Lumières tamisées (en soirée), ambiance cosy. Tu pourras tester les moules autrement. Moi j’ai opté pour la déclinaison chèvre miel. Franchement c’était bon. Apparemment, dixit P la version bière est à faire. Belle sélection de vin ! Tu pourras tenter les yeux fermés le Gewurtz. Fruité, léger. Il titillera comme il se doit ton palais. Avec modération bien entendu.

saumon-dejeuner-brasserie-albert

Autre idée, déjeuner cette fois : face à la mer. La brasserie Albert. Un endroit oh la la. Beau. Plafond très très haut. Un blanc éblouissant. Et des serveurs aux petits oignons. Qui sourire aux lèvres, s’occupent très bien de toi. Service irréprochable. Grand standing. On s’attendait à une note très très salée. Eh bien pas tant que ça. Le bistrot propose un menu à 28 euros. Entrée + plat ou plat + dessert. Je me suis laissée tenter par une terrine de faisan, oignons confit et émulsion aux morilles… Mes papilles s’en souviennent ! J’ai continué avec un saumon joliment cuit. Accompagné d’une purée céleri rave. Vraiment étonnant. Et puis cette vue ! Vraiment ce serait dommage de ne pas y aller. Même pour prendre un café.

Brasserie Albert, Kon. Astridlaan 7, 8400 Oostende

Pour digérer le tout sans remoud, file à l’Office du tourisme récupérer ipod et casque pour te baladé, guidé. Mais avant cela balade-toi sur la jetée et découvre les étoiles qui y sont gravés. The walk of fame. Plus impressionnant que celui de LA franchement.

walk of fame ostende.JPG

Tentée, j’ai réalisé quelques clichés. Faut dire que pas n’importe qui s’y trouvait. Jennifer Saunders. Absolutely Fabulous. Tout simplement 😉  Jane Birkin ou encore Michel Piccoli. Le festival du film d’Ostende mérite apparemment le détour. A noter !

Continue ta promenade direction l’Office du Tourisme cette fois. Tu peux récupérer le matériel qu’il te faut pour marcher sur les pas de… Marvin Gaye. Eh oui figure-toi que Marvin Gaye est passé par Ostende. Fuyant Los Angeles et son lot de tentations, la star s’est installé deux ans durant (environ) à Ostende. Equipé d’un casque, tu vas de point en point, découvrir comment la Star a expérimenté à sa façon la région. Avec simplicité. Et un beau chef d’œuvre à la clef : Sexual healing. Rien que ça !

salle-de-boxe-ostendecrédit photo fonkyp

Une autre halte culture : le MU.ZEE. Antre surprenante qui regorge de pépites. Belle découverte : Leon Spilliaert. Précurseur. Il a varié les inspirations et mélangé les genres. Avec une même ligne directrice empreinte de mélancolie, de souvenirs enfouis… Usant du clair-obscur on l’imagine errant sur la jetée en pleine nuit. Happé par quelque curiosité ! Il paraitrait qu’il s’est quelque peu inspiré d’un philosophe que vous connaissez Nietzsche.

Il faut avouer que ses œuvres le confirment. « Femme au bord de l’eau ». Teintée de solitude et d’introspection. On devine l’inquiétude… Plongé dans un monde parallèle. On est resté sur le même ton. A l’étage avec quelques réalisations sonores et visuelles étonnantes. Post modernes. Avec des videos à gogo, flirtant avec le chaos. Images troublantes parfois choquantes, souvent incompréhensibles. Et cette folle envie d’en saisir plus. On reste là. Figé, voyeur complexé. Oui je ne vous aide pas. Enigmatique n’est-ce pas ? Ce qu’il faut retenir de ce musée. C’est une liberté. Liberté de ton, d’idées que MU.ZEE reflète au travers de ses choix, des œuvres exposées. Une chose est sûre. Vous n’en ressortirez pas comme vous en êtes entré.

MU.ZEE Romestraat 11, 8400 Oostende, Belgium

Et voilà. C’est terminé ! Parenthèse enchantée. Eh oui à Ostende on est loin, loin de de ce qu’on connaît bien. Et finalement n’est-ce pas ça le dépaysement ?

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s